Petit éloge de la peau

41LDyfs54hL._

 Petit éloge de la peau

Régine Detambel

Edition Folio 2€

2007

La peau, l’intime de la peau….

Présentation éditeur

«J’écris à l’écran, je n’ai plus besoin de toucher pour sentir, j’effleure seulement. Mon écrit est de la graine de traces. Il est eau. L’écriture aujourd’hui, moderne poétique de la peau, n’écorche plus le papier. Fi des parois scarifiées. Elle se tient loin du manuscrit, du parchemin, de cette peau de veau mort-né, encore sanguinolente, dont le vélin tira sa palpitante origine. Elle n’est plus une écriture mordeuse de chair, qui tatoue le texte sur la peau des livres – et c’est pourquoi d’ailleurs elle se mémorise si mal. Elle dit qu’il n’est plus nécessaire de faire saigner la peau pour que l’écriture suinte vive, elle procède virtuellement, elle s’inscrit à l’écran liquide. L’écriture est bain.»

→Lire la chronique 

Nécrophilie, un tombeau nommé désir

797541

 Nécrophilie, un tombeau nommé désir

Patrick Bergeron 

Editions du Murmure

2013

 

Présentation éditeur

Depuis les travaux de Freud, la plupart des tabous en matière de sexualité ont disparu. Il subsiste pourtant divers
comportements sexuels marginaux dont on ose à peine parler, en raison de leur caractère moralement offensant ou de leur statut criminalisé. La nécrophilie, cette attirance sexuelle à l’endroit des cadavres, est de ceux-là. De la littérature au cinéma, les créateurs qui ont tâté du sujet ont investi un no man’s land de l’érotisme.

→ ma chronique 

Esthétique de l’éjaculation

798209

Esthétique de l’éjaculation

Antonio Dominguez Leiva

Edition du Murmure

2012

 

 

Présentation de l’éditeur

Au commencement était le tabou. Le foutre, comme le soleil ou la mort (paraphrasant la célèbre maxime de La Rochefoucauld), ne se pouvait regarder en face. Tel le Créateur dont il est l’obscur prolongement, génésiaque mais honteux, signe de l’ambivalence constitutive de la créature déchue, son image ne pouvait être reproduite sans danger. L’éjaculation au grand jour constitue en effet un tabou central dans la construction de la sexualité occidentale. Ce volume tentera de faire la lumière sur un acte, une pratique, un tabou, que sais-je d’autres ?

→ lire ma chronique

La peur de l’orgasme

798035 

La peur de l’orgasme

Bernard Andrieu

édition Le Murmure

2013

 

Présentation de l’éditeur :

L’orgasme ne ferait plus peur.
La sexualité serait libérée et les corps pourraient faire ce qu’ils veulent. Mais quelle profondeur de notre corps atteignons-nous dans l’extase, le plaisir ou la douleur ?
La lutte contre l’orgasme, au nom de la morale répressive, est devenu aujourd’hui une revendication d’immersion et d’abandon de soi.
Mais jusqu’où accepterions-nous de perdre le contrôle ?

→ lire ma chronique

 

La nuit scoptophile

965549732

La nuit scoptophile

Stéphan Lévy-Kuentz

Editions Dumerchez

2014

Dans cet essai ,  le critique d’art Stephan Lévy-Kuentz analyse le travail du photographe Alain Fleischer qui projette des images d’ébats sexuels dans l’espace urbain.

→ Lire ma chronique Entre exhibitionnisme et  voyeurisme, au cœur de la nuit et de la cité :  la poésie de l’obscène.

→ Lire l’entretien sur Transfuge

→ Lire l’article  sur Libé 

Éros au féminin

destais

Eros au féminin

Alexandra Destais 

 éditions Klincksieck

2014

Résumé :

Pendant des siècles, en raison des interdits pesant sur leur sexualité, les femmes ont noué une complicité culturelle privilégiée avec l’art d’aimer, au détriment de l’exploration de leur propre érotisme. Longtemps exclues du registre érotique peu conforme à leur identité de genre, des écrivaines pionnières osent cependant s’en emparer au XXe siècle sans renier pour autant leur connivence avec le code sentimental de l’amour. Avec Histoire d’O, leur entrée scandaleuse dans un champ fait par et pour les hommes passe par l’Éros obscur comme si elles ne pouvaient aimer sans se soumettre, sans se démettre, sans renoncer à elles-mêmes. Aujourd’hui, l’érotisme littéraire féminin tend à se vulgariser. Mais si l’« amour fou » de Pauline Réage devient avec Cinquante nuances de Grey une simple affaire de « négociation », d’autres auteures redonnent du sens aux sens, réenchantent le sexe et recréent des interdits afin de vivifier ce maître-mot de l’Éros féminin : le désir…

→ Chronique 

→ Discussion avec l’auteur

→Enregistrement audio de la rencontre du 1er février à Caen  sur le thème de l’essai

 

Et le sexe entra dans la modernité

et le sexe entra dans la modernité

Et  le sexe entra dans la modernité

Frédéric Tachou

 éditions Klincksieck- 454 pages

– 2014 –

Frédéric Tachou propose dans son essai Et le sexe entra dans la modernité, publié aux éditions Klincksieck,  une analyse du phénomène sociétal de la pornographique à travers  la photographie obscène (balbutiements de la pornographie) et  le cinéma pornographique  primitif.

→Lire chroniques

→ Ecouter enregistrement  discussion sur le sujet

Le sexe d’Allah

„Pion`ÏVHÚU(pOM8

Le sexe d’Allah 

Martine Gozlan

édition Grasset

2004

Disponible aussi chez Livre de poche et en format kindle

Essai sur la place du sexe dans la société orientale et la religion musulmane

 

 

4ème de couverture

« Pour moi, dès l’adolescence, l’Orient a été la patrie de la volupté, de l’amour, de la beauté. De la douceur de la mélopée arabe et du poème persan à la splendeur des coupoles, je me suis fait une certaine idée, mystique et charnelle, de la sensualité…
Plus tard, devenue journaliste, je suis allée explorer cet espace, du Maghreb à l’Iran, et le songe se changea, tragiquement, en sang. La grande nuit intégriste avait obscurci les aires de lumière. Je vis poètes et jeunes filles perdre le souffle et la vie. Je vis le deuil s’étendre sur la blancheur d’Alger et la peur faner les jardins de Téhéran. Je vis partout la lourde et terrible obsession sexuelle poignarder le gracieux Eros oriental. J’entendis les chants mourir sur les lèvres des femmes au motif que leur voix conduisait les hommes en enfer. Mais l’enfer, il leur était, à elles, chaque fois réservé…
Alors, je voulus comprendre comment la plume du calligraphe avait cédé la place à la lame du bourreau. Comment l’Islam des amants avait été chassé de l’azur et mené aux ténèbres. Comment les mille et une nuits de l’Islam étaient devenues les mille et une morts de l’islamisme…

1ère phrase de l’intro  :  [Dans l’état de barbarie auquel l’intégrisme a réduit l’Islam, le sexe occupe une place exorbitante.] Lire la suite